Voyage au pays de la BD version féminine

IMG_9724

En 2017 s’est déroulé comme chaque année le célèbre Salon du Livre de Genève, installé comme à son habitude dans la zone de Palexpo. On a vu y défiler de nombreux visiteurs avides de découvrir les dernières nouveautés, de rencontrer  leurs auteurs phares, ou juste de se laisser embarquer dans le flot de la foule les entraînant d’un stand à l’autre, jusqu’à peut- être, tomber sur une des deux expositions qui  régnaient en maîtresses jalouses sur le salon.

maîtresse c’est le mot qui convient pour décrire la superbe exposition sur les héros de BD version féminine qui se tenait dans cette édition 2017.  Un concept original, surtout lorsque l’on remarque que 70% des personnages de BD sont des hommes et que la place des femmes dans le 9ème art est souvent sous-estimée. Le monde de la BD reste encore un peu machiste sans vraiment l’assumer.

La phrase qui retient l’attention dans l’exposition non pas parce qu’elle est écrite en gros caractère et en rouge mais parce qu’elle est vraie sera sûrement celle-ci « L’inversion outil de dénonciation des inégalités des genres ».

Il est sûre qu’au premier coup d’œil, on a un peu le sourire en coin mais au fur et à mesure qu’on laisse nos yeux traîner on prend goût aux changements apportés, on serait même tenté de les aimer encore plus comme ça. Agréable de sortir du cliché de la  demoiselle en détresse, du dessin de la femme trop plantureuse et bien souvent bête, pour découvrir que les femmes peuvent aisément remettre le costume de héros et qu’elles le portent très bien.

L’exposition a pris vie sur une idée originale du Lyon BD Festival ainsi que de l’auteur J.-C-Deveney, en collaboration avec 22 auteurs et doctorants de l’école supérieure de Lyon.  Hommes et femmes à parité égale ont travaillé sur le projet que l’on peut retrouver dans son intégralité sur le site http/hero-ine-s.tumblr.com.

Le résultat final est aussi dû à l’échange entre France et Suisse car c’est grâce au Délémont BD Festival en collaboration avec Fanny Courvoisier et Jean-Denis Gagnebin-De-Bon ainsi qu’à l’association genevoise Womanity que l’on aura pu voir « Héroïnes » au Salon du Livre 2017.

En sortant, on est ravi mais presque déçu que cette exposition sous le signe de la femme ne soit pas plus grande, parce qu’on aurait bien encore fait un tour dans cet univers connu mais différent, ou l’inversion des genres a toute sa place et où les stigmatisations sociétales n’étaient définitivement pas les invitées d’honneurs.

Un vrai bonheur partagé par les bédéphiles pour la qualité du travail et de la réalisation. Sans aucun doute « Héroïnes » a su charmer les visiteurs par sa valeur morale et artistique et ça sans même porter une mini-jupe.

Womanity est une association basée sur Genève qui lutte pour l’égalité des sexes autant dans la vie économique que politique ou sociale.  L’association se bat dans le monde entier pour permettre aux femmes et aux hommes de vivre dans une société égalitaire et juste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s